Le seul psy que je veux voir, c'est Psyche ! [Terminé]



 

Partagez|
Le seul psy que je veux voir, c'est Psyche ! [Terminé]
Mer 8 Juil - 21:38
Le seul psy que je veux voir, c'est Psyche ! [Terminé]



nom, prénom Bowers Alaya
âge, date 19 ans, 19 aout
origine Anglaise

particularités Elle est amoureuse de son frère jumeau et est en couple avec lui.

groupe, suivi médical Elle est patiente de l’aile B, elle a des rendez-vous régulier chez un psy et quelques médicaments pour calmer ses pulsions.
pouvoir Alaya peut contrôler le froid. Mais si elle utilise son pouvoir cela a des répercussions sur son corps. Quand elle utilise son pouvoir, ses organes internes se refroidissent et gèlent petit à petit ce qui finira par la tuer. Elle ne peut utiliser son pouvoir sans trop de risque que lorsque son frère est avec elle pour ralentir le refroidissement de ses organes internes.
Personnalité
Alaya, c’est une enfant dans le corps d’un adulte. C’est en tout cas ce que l’on pourrait penser lorsqu’on la rencontre pour la première fois. Comme une enfant, elle a une tonne d’énergie à revendre et elle est toujours en train d’explorer partout à la recherche d’endroit intéressant où "s’amuser". La seule personne qui arrive à canaliser son énergie est son frère. Il est tout ce qu’il y a de plus important pour elle, elle est prête à tout pour lui faire plaisir et gare à celui qui voudrait la séparer de lui. Elle est capable de tuer juste pour être avec Psyche, elle l’a déjà fait. Pour elle, ils ne sont qu’une seule et même personne et comme à ses yeux son frère est la personne la plus cool du monde, alors personne ne peut être meilleur qu’eux.

Cependant, elle n’est pas toujours avec lui. Tant qu’elle sait que son frère n’est pas loin et qu’elle peut aller le rejoindre quand elle veut, elle reste la gentille "enfant" qu’elle est habituellement. C’est volontairement qu’elle se comporte ainsi, après tout, les gens se méfie toujours moins de ceux qui ont l’air un peu idiot et qu’ils peuvent prendre de haut. Puis, comme son cher frère a toujours été là pour prendre sa protection, elle n’a jamais vraiment eu à se montrer sérieuse. Enfin si, c’est déjà arrivé. Elle n’avait pas son frère avec elle et lorsque son frère n’est pas là, Alaya est une tout autre personne.

En effet, si son frère n’est pas à proximité où qu’elle sait qu’il est quelque part où elle ne peut pas le rejoindre si elle le désire, la jeune femme va se renfermer sur elle-même est devenir beaucoup plus froide. Lorsque c’est le cas, il suffit que votre tête ne lui revienne pas et que vous lui parliez pour qu’elle devienne violente. C’est aussi surtout dans ces moments-là que sa maladie se déclare. La jeune femme n’a pas de raison de se montrer gentille si son frère n’est pas là, alors elle ne joue plus. Mais ceci est plus un trouble lié au fait qu’elle est trop attaché à son frère. Rien à voir avec ses problèmes mentaux. Car à part son attirance et son amour pour son frère, qui représentent tout de même plus de 80% de ce qu’elle est, étant donné que dans son esprit, il n’y a que Psy’. Mais, il y a d’autre chose qu’elle peut désirer.

Alaya est kleptomane, elle fera toujours tout ce qu’elle peut pour obtenir ce qu’elle désire. Mais elle ne se rend pas compte de ce qu’elle fait. Par exemple, si quelqu’un tien quelque chose qu’elle veut et que la personne ne veut pas lui donner, elle est capable de casser le bras de la personne juste pour prendre ce qu’elle veut et ceci avec un grand sourire angélique. Même lorsqu’elle fait du mal pour avoir ce qu’elle veut, elle reste une enfant dans sa tête. Pour elle faire du mal à quelqu’un pour avoir ce qu’elle veut n’est pas grave. Le plus important étant qu’elle ait ce qu’elle désire. Mais comme dit plus haut, elle se laisse aller à ce trouble quand Psyche n’est pas accessible. C’est d’ailleurs, les seuls moments où elle ne sera pas froide et se comportera en enfant sans que son frère soit là. Pourtant, il lui arrive aussi qu’elle vole des choses et blesse des gens sans pour autant que Psyche ne soit pas là. Si il lui dit qu’il veut quelque chose, elle voudra cette chose et fera alors tout pour l’avoir sans se soucier des conséquences. Dans cette partie de sa personnalité, se moquer du mal qu’elle fait pour avoir ce qu’elle veut, on peut dire que c’est son côté sociopathe qui ressort. Après tout, elle ne ressent aucun empathie pour les autres, son frère étant une exception puisque comme dit précédemment pour elle, ils ne sont qu’un.

Histoire
Alaya est la seconde née de jumeau, ce qui fait d’elle l’ainée, biologiquement parlant. Mais pour sa famille et tout le monde, elle reste la cadette de la fratrie. Mais elle n’en a rien à faire après être l’ainée ou la cadette ne change rien. Dans tous les cas, elle a passé les cinq premières années de sa vie sans avoir vraiment de repaire. En effet, ses parents voyageaient tout le temps pour leur travail et en tant que jeunes enfants, Psyche et elle n’avaient pas d’autres choix que de les suivre dans tous les pays où ils se rendaient. On peut même aller jusqu’à dire qu’elle n’a pas vu son Angleterre natale de sa naissance à sa cinquième année de vie. Les deux enfants avaient du mal à s’habituer à tous les décalages horaires, les nouvelles langues à apprendre à chaque fois et les nouvelles écoles. Se rendant compte que ce mode de vie ne convenait pas à des enfants, leur mère dut prendre une décision difficile en les confiant à sa sœur qui ne pouvait avoir d’enfant et qui semblait la jalouser.

Les jumeaux allèrent donc vivre tous les deux chez leur tante, mais bien-sûr, ils étaient encore jeunes, donc pleins de vie et pleins d’énergie. Pourtant, ça ne semblait pas plaire à leur tante puisqu’elle leur imposa de nombreuses règles plutôt strictes et si une d’entre elles était enfreinte, les enfants étaient sévèrement punis. Bien-sûr, ils n’étaient tous deux que des enfants et les enfants font naturellement des bêtises, ils étaient donc souvent punis. On peut dire que les années qu’ils passèrent à se faire punir pour un oui ou pour un non rapprochèrent encore plus les deux enfants qui étaient déjà très proches avant ceci. Enfin, ce qui les rapprocha surtout, c’était le fait que Psyche était plus que protecteur avec sa petite sœur. En effet, même quand la petite fille était la seule à faire une bêtise, il prenait toujours sa défense en se faisant accuser à sa place ou en atteignant la responsabilité d’Alaya dans la bêtise. Elle avait une admiration sans faille pour ce grand frère qui prenait toujours soin d’elle et qui prenait aussi des coups pour elle. Alors elle prenait soin de lui pour le remercier. Et elle tentait de rester toujours de bonne humeur pour pouvoir lui remonter le moral lorsqu’il en avait besoin. Il était son prince charmant et toutes les filles sont amoureuses de leur prince charmant quand elles sont petites. Ce qui différencie Alaya des autres filles, c’est que elle, elle est restée amoureuse de son prince charmant même lorsqu’elle ne fut plus une petite fille.

En dehors de cette maison qui ressemblait plus à une prison pour la jeune femme, tout se passait relativement bien. La petite blonde avait des amies avec qui elle passait beaucoup de temps aux récréations lorsqu’elle n’était pas avec son frère. Elle s’amusait avec les autres enfants, se disputait, riait, etc. Tout ce que fait une enfant avec les autres en somme. Elle n’avait pas de réelles difficultés à l’école et passait donc en classe supérieure à chaque fois, sans avoir des notes fabuleuses, mais elle était dans la moyenne. Jusqu’à présent, la jeune femme n’avait jamais eu de réel trouble lié à sa maladie, elle ne ressentait pas réellement d’empathie pour les autres lorsqu’ils lui racontaient que leurs chats étaient morts ou des trucs du genre, à l’exception de son frère qu’elle voulait rendre heureux. Et elle volait quelques objets de temps en temps, mais elle le faisait toujours durant la pause quand il n’y avait personne en classe. Mais plus le temps passait plus ses troubles se faisaient fort, du moins son côté sociopathe. Elle avait de plus en plus de rejet pour le genre humain, même si elle tentait de jouer la comédie. Elle ne voulait pas que son frère entende dire qu’elle était bizarre, il n’aurait sûrement pas aimé.

Lorsqu’elle eut douze ans, elle vécut la journée qui la marqua le plus, encore plus que le premier jour où elle reçue une punition de sa tante. Elle était avec un groupe de fille de son âge et de sa classe, en train de les écouter discuter de sujet qui lui semblait totalement ennuyeux et débile quand un garçon, le grand "rebelle" de la classe vint pour aborder une des filles qui ne semblait pas du tout avoir envie de lui donner la moindre chance. La blonde lui dit alors quelque chose, ce que c’était précisément, elle ne s’en souvient pas, mais elle dut lui demander de partir ou quelque chose du genre. En tout cas, ce qu’elle dit fut suffisant pour énerver le garçon qui l’attrapa par les habits pour tenter de l’intimider, sauf que la jeune femme le regarda de son regard de glace sans réagir et qu’en plus, il eut la mauvaise idée de faire ça, juste devant son grand-frère qui pour la première fois de sa vie eut une réaction plus que violente puisqu’il cassa les bras du gars. Tout le monde fut choqué par la réaction de Psyche qui était, d'habitude, si calme, sauf Alaya qui lui offrit un grand sourire comme si rien ne venait d’arriver. Sourire qui n’avait pourtant pas lieu d’être puisqu’ils savaient tous deux qu’ils auraient des ennuis quand ils rentreraient le soir, enfin plutôt que Psy’ aurait des ennuis. Et cela ne manqua pas.

Le soir, les deux jeunes gens étaient seuls dans une espèce de grenier et c’est ce moment de la journée qui restera pour longtemps le plus beau moment de sa vie, pour Alaya. En effet, alors qu’ils étaient en train de discuter tous les deux de la situation dans laquelle ils étaient depuis de trop nombreuses années maintenant, le jeune homme fit sa déclaration à la jeune femme. Ce serait un mensonge que de dire qu’elle ne fut pas surprise. Après tout, comment son frère jumeau pouvait-il être amoureux d’elle ? Quel était le pourcentage de chance que son frère ressente pour elle ce qu’elle ressentait pour lui ? Elle ne put répondre à cette déclaration, elle se contenta donc d’approcher son visage de celui de son frère pour finalement sceller leurs lèvres ensemble pour un baisé qui ne dura pas plus de quelques secondes, mais qui lui sembla durer une éternité qu’elle ne voulait pas voir se finir. Pourtant, cela dut prendre fin à un moment, mais désormais leur relation ne serait plus la même, elle le savait, elle pourrait montrer son amour à son prince charmant.

Cela dura encore trois ans, trois années avant que du jour au lendemain, sans prévenir leur mère revienne. Après dix ans d’abandon, elle revenait prendre ses enfants. La blonde lui en voulu dans un premier temps, mais il ne fallut pas longtemps pour abandonner cette rancœur après tout, ça ne pourrait être que mieux que là où ils vivaient actuellement. Ils partirent donc vivre avec leur mère qui apparemment ne supportait plus la culpabilité et avait abandonné son travail afin de pouvoir rester à leurs côtés. Ce fut un changement de vie radical pour Psyche et Alaya, mais ceci ne les empêcha pas de continuer de vivre leur amour, même s'ils devaient être encore plus discrets et faire encore plus attention que d’habitude. En parallèle à ceci, la vie sociale d’Alaya devint de plus en plus inexistante, elle passait presque tout son temps collée à son frère. Ses troubles devinrent également plus importants, désormais la jeune femme ne prenait même plus la peine d’attendre pour voler quelque chose et ne se gênait plus pour blesser les détenteurs de ce qu’elle désirait. De toute façon, son frère l’aimait et ne la trouvait pas bizarre alors elle n’avait plus à faire d’effort. Leurs vies continuèrent ainsi un long moment avant qu’un jour, ils eurent enfin le champ libre pour se montrer leur amour de manière plus physique encore. Ils profitèrent d’un jour où leur mère alla chercher leur père à l’aéroport pour se le montrer, malheureusement, ils n’eurent pas le temps, leurs parents revinrent à un moment qui ne laissait aucune place à l’imagination et qui ne leur permettait pas de nier ce qu’ils s’apprêtaient à faire.

Tout se déroula très vite après qu’ils se soient fait surprendre, leur père éloigna Psyche d’Alaya alors que leur mère s’était mise à pleurer. Bien-sûr leur relation n’était pas normale, mais ils n’y pouvaient rien si ils s’aimaient. Pour la première fois, ce fut la jeune femme qui prit la défense de son frère, en effet, elle décida de dire que s’était elle qui avait poussé Psyche à le faire, elle prendrait toute la responsabilité de ceci, elle ne voulait pas que son frère ait des ennuis alors qu’il avait toujours pris soin d’elle. Il fut alors décidé que les deux jeunes gens seraient séparés et il fallut trouver une solution pour qu’ils ne puissent plus se voir ou pour qu’ils ne soient pas seuls lorsqu’ils seraient ensemble. Finalement, la solution qui fut choisir, ce fut d’envoyer Alaya chez sa tante. Lorsque la jeune femme partie pour retourner chez sa tante, elle entendit les cris de son frère. Elle non plus ne voulait pas le quitter, mais ils n’avaient pas d’autre choix. Les années s’écoulèrent ensuite, très difficilement. La jeune femme ne se retenait plus pour rien, elle blessa plusieurs personnes pour leur rendre quelque chose alors que finalement, elle ne voulait pas ce qu’elle prenait. Tout ce qu’elle voulait, c’était son grand-frère. Étrangement, elle ne se faisait plus punir par sa tante, comme si le simple fait que la jeune femme soit déprimée était tout ce qu’il fallait pour rendre cette femme heureuse.

Un soir, alors que la jeune femme était dans sa chambre en train de penser à son frère comme tous les soirs depuis près de quatre ans, elle entendit des cris venir du rez-de-chaussée. Elle ne réagit d’abord pas, mais il y en eut plus, elle se leva donc et décida d’aller voir. Elle se mit à marcher en silence vers la source de ces bruits et finit par arriver à la cuisine dont elle ouvrit la porte. Elle se figea alors et observa la scène en silence. Son frère était là. Il était venu la chercher. Après quatre ans d’attente, il était enfin venu pour elle. Elle n’avait d’yeux que pour lui, il venait d’ailleurs de se tourner vers elle. Elle se mit à avancer doucement vers lui avant de tendre la main dans sa direction. Il était en train de torturer leur tante, mais elle s’en moquait, elle était contente de le voir. Puis, c’était elle qui avait déclenché tout ça. Si elle ne les avait pas maltraités, ils ne seraient peut-être pas tombés amoureux et si elle n’existait pas, ils n’auraient pas été séparés. Mais d’un autre côté, ils devaient peut-être la remercier puisqu’ils étaient tombés amoureux parce qu’elle était horrible avec eux.
Elle attrapa le couteau de boucher lorsque son frère lui tendit puis elle le lâcha enfin des yeux avant de tourner son regard vers sa tante. Son regard de glace se transformant en un regard de haine avant qu’elle plante le couteau dans l’épaule encore intacte de la femme. Elle regarda ensuite de nouveau son frère et lui offrit un grand sourire innocent, c’était amusant la faire souffrir, mais elle voulait le faire avec son frère. Elle lui redonna donc le couteau et l’écouta ensuite, hochant la tête lorsqu’il affirma être le seul à pouvoir prendre soin d’elle. Elle le regarda ensuite éventrer la femme sans broncher, elle continuait même de sourire et lorsque ce fut fait, elle répondit à son baiser avec plaisir. Elle resta ensuite dans les bras de son frère, s’amusant à faire des dessins avec le sang de leur tante. Elle s’amusa ainsi en compagnie de son frère jusqu’à ce que la police arrive pour les séparer de nouveau. Lorsqu’ils essayèrent de l’éloigner de son frère, la jeune femme devint violente et tenta de se défendre avec le couteau qu’avait utilisé son frère, mais elle ne fit que blesser un des policiers. Officiellement, la jeune femme à participer au meurtre de sa tante, ce qui n’était pas totalement faux, elle fut donc incarcérée avec son frère. Enfin pas exactement, ils étaient dans la même prison, mais pas dans le même bâtiment, lui était avec les hommes, elle, avec les femmes. Étant séparée de son frère, la jeune femme s'en prenait sans gêne à toutes celle qui osait s’approcher d’elle. Il lui arriva de tuer une codétenue parce que cette dernière avait énervé la jeune femme qui était déjà énervée parce qu’elle ne voyait pas son frère. À la suite de cet évènement, la jeune femme apprit qu’elle allait être transférée en Corée du Nord dans un asile spécialisé qui pourrait mieux la gérer, elle ne voulait, elle allait partir à des milliers de kilomètres de son frère. Elle commença à devenir violente lorsqu’elle apprit ceci, mais elle se calma rapidement en apprenant que son frère était transféré avec elle. Elle allait pouvoir le revoir et revivre avec lui.

code du règlement validation royale

prénom, pseudo Lia
âge 20 ans

comment tu nous as découvert ? Par des membres
des commentaires/suggestions/critiques sur le forum ? Je n'ai rien noté qui pourrait être critiqué x)

un dernier discours à nous faire? C'est la première fois que je joues dans ce genre de contexte, je suis stressée T.T Ah et aussi je travaille durant les deux mois de vacance donc je serais active, mais je ne serais pas super active.

E.O.S
avatar
E.O.S
Messages : 37

Carnet de Santé
::
Voir le profil de l'utilisateur
Le seul psy que je veux voir, c'est Psyche ! [Terminé]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: