I am a God ! ∞ | Construction Nouvelle Fiche



 

Partagez|
I am a God ! ∞ | Construction Nouvelle Fiche
Lun 30 Mar - 23:11
I am a God ! ∞ | Construction Nouvelle Fiche

Code © BLN Echoes of Silence


Lee Jong-Suk

état de la fiche / en cours


nom/prénom : Lee Jong-Suk
Âge : 12/07/xxxx | Il a 19 ans
Taille : 1m83
Poids : 67 kg
Origine : Coréenne

Orientation sexuelle : Bisexuel
Force physique : écrire ici
casier judiciaire : (obligatoire)
Particularités : Quand sa folie monte en intensité, ses yeux ont une couleur beaucoup plus pétante.



traitements

Or you cling. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good, good but a little off, a few streaks of something sour, a couple discordant notes, but it’s good enough, so you stay, and you stay.

groupe/pouvoir

LA COPIE PARFAITE Il peut copier n'importe quel pouvoir en laissant une petite modification comme touche personnelle. Bien entendu, il ne sait pas comment les utiliser, ce qui peut lui provoquer des dommages assez important. Ensuite, son corps ne supporte pas les pouvoirs copiés. Si il copie le pouvoir du feu, son corps se consumera sous les flammes qu'il utilisera. Si c'est un pouvoir de l'esprit, son cerveau sera agressé par les effets secondaires.


descriptif physique
Or you cling. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good, good but a little off, a few streaks of something sour, a couple discordant notes, but it’s good enough, so you stay, and you stay, and you tell yourself you are very lucky and you are not lonely. Of course you are not lonely. Lucky. The words are book-ended by the same letters, but the substance of their centers is completely different, do not confuse the two. Lucky, not lonely. Or you cling. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good, good but a little off, a few streaks of something sour, a couple discordant notes, but it’s good enough, so you stay, and you stay, and you tell yourself you are very lucky and you are not lonely. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good. Of course you are not lonely. Lucky.


descriptif psychologique
CONSTRUCTION

- "Pourquoi êtes-vous ici ? " 

Me dit cet homme au regard des plus sérieux. Ah, quelle magnifique question me poses-tu, mon cher. Tout ceci n'est que le début de cette merveilleuse histoire. L'épilogue de cette nouvelle bible. L'histoire commence toujours par un rien face à un événement désastreux. Non, je ne vous avoue guère que je peux couper la mer en deux pour le plaisir de sauver des esclaves. Tout ceci n'est que stupidité. Je laisserai mon histoire dans ces putains de livres d'histoires. Je ne vais pas faire du racisme car tout simplement vous tous vous êtes dans la même catégorie, "A jeter".  Je veux revenir dans ce monde ou il n'y avait qu'un seul homme sur ce putain de monde. Je réécrirais l'histoire de l'humanité. Non pas des brouillons mais des être parfaits. Je ne joue pas à Dieu, je suis ce nouveau Dieu ! L'ancêtre de cette humanité. Je suis la réincarnation du grand Adam. Il n'y a pas de déluge de Noé mais je vais créer cette vague de sang moi-même. Vous êtes tous mes enfants !! Dieu n'est que ma propre personne. Cela ne sert à rien de nier cette évidence. Mes enfants, je serais doux avec vous. La destruction de la planète ne sera pas douloureuse. Je ne sauverais qu'une seule personne. Celle qui sera la réincarnation de mon idéal. Vous avez compris ? Mon cher fils. Tu te tiens devant moi. Tu me regardes avec une attention particulière. Ton père n'est pas le vrai, c'est ton frère. Ta mère n'est qu'une soeur de plus. Ne vois-tu rien ? On se ressemble au fond de nous ! Oh, j'ai compris.C'est cet air indifférent sur mon visage qui te fais peur ? C'est mon rôle de garçon saint et choqué qui te mets en erreur ? Je suis désolé. Les remords me viennent, mais je dois jouer à cet abruti pour sortir de cet asile. Je dois faire mon règne, comprends-tu ? Cette classe de cours...ce sang. C'est la colère de Dieu ! Chaque nuits, je verse des larmes mais il faut sacrifier quelques personnes pour créer un monde nouveau.

- " Je me répète, pourquoi êtes-vous ici ? "

- " Je suis ici parce que j'ai reçu un choc émotionnel avec l'histoire de la classe massacré. Je n'arrive plus à poser un pied à l'extérieur. Je vous en pris, faites moi sortir l'esprit saint. Après, ce n'est que la vie..on doit bien passer par ce genre d'épreuves."  
Ah ah ah...stupidité mon fils...vous ne tenez pas de moi. Vous êtes encore des brouillons.
Je dois revoir mes plans sur l'anatomie humaine.

Jong-Suk est une personne instable psychologiquement. Mentalité, il est constitué de trois phases. La première phase est la plus fréquente, il s'auto-persuade de son identité, celle de Dieu. Cette identité qui a été fondé sous la pratique d'un bourrage de crâne dans l'enfance. La seconde phase réagit seulement si le jeune homme se sent agacé ou s'il  saigne. La perte de sang étant l'élément le plus déclencheur. Cette phase se montre différente de la première avec la lucidité de Jong-Suk. Il sait qu'il n'est pas dieu mais il se répugne tellement qu'il désire mettre fin à sa vie. Pour éviter de se tuer, il porte souvent des seringue pour s'endormir. Et pour finir, la troisième phase se développe sous une seule condition. Quand il est proche de la mort. Souvent cette phase sort quand la seconde phase essaye de se tuer. Etant la phase intermédiaire. Dans cette dernière phase, il se prend pour l'ombre de dieu. Le côté néfaste de cette divinité. Il se prend comme un un Lucifer qui doit purifier le monde dans la destruction et la mort. Sa folie monte dans son extrême.


Histoire du futur patient
CONSTRUCTION
L’enfer se trouve dans nos têtes. Le bien ainsi que le mal, pourquoi le différencier ? N’est-ce pas des mots qui nous prouvent qu’on peut juger autrui. Dieu n’est pas considéré comme un sauveur pour certain. Sa machination n’est d’autre que la volonté d’autrui. Puisez votre courage dans un être complètement fondé sur des superstitions. Mais toutes ne sont-elles pas illustrées par des faits réels ? How to judge it? 

Ta ta tada ta ta tada.

Jong-Suk est le dernier d’une famille de cinq enfants. Une famille religieuse qui vivait pour la bénédiction de dieu dans une aventure idyllique dans le paradis. Tous ne se mélangeaient avec autrui. Sept personnes vivant dans une société envahie par la religion. Attendant que dieu vienne donner un miracle. Jong-Suk était déjà le miracle de cette famille. Cette femme qui n’avait eu que des filles, se fut le seul garçon. Ce fut le signe divin, il fut toute suite envoyé chez l’oncle de la famille, le prête aux yeux de sang. Dieu était-il si injuste ?

[….Racontons le début de notre Histoire]
La famille Lee était nommée comme une famille des plus religieuses. L’église étant juste devant, ils y allaient tous les jours à la messe du soir. Une tragique nouvelle surgissait. Dû à son groupe sanguin, A-, la difficulté d’avoir des enfants étaient présents. La tristesse envahissant de jours en jours, l’esprit de la femme. L’heure de plaire à dieu était devenu son obsession. Elle voulait un fils. Cette prière était la plus importante. La bible ne disait-elle pas que les croyants ne sont toujours pas récompensés pour leurs fidélités ? Des croix plantées dans les murs, voilà que la maison fut la plus magnifique. Quelle était la prochaine étape ? 

Peu de temps plus tard, elle fut enceinte de 4 enfants. Les gosses se succédant chaque année. Dieu avait écouté la moitié de sa prière. Les bébés étaient tous des filles. Dieu se jouait de la femme ainsi que de ses tourments.

Le jour prochain, envahis par la haine, elle entrait dans l’église pour saccager la beauté de ce lieu divin. Elle injuriait Dieu de son incompétence. Le grand prêtre lui énonçait une seule phrase avant que celui-ci ne succombe à une crise cardiaque du moins, c’est ce que le résumé du décès en avait déduis. La phrase était « Croyez en lui, et vous aurez ce que vous voulez. »

Deux ans après cette aventure, elle tomba enceinte d’un garçon. Ce fut la naissance de Jong-Suk. Le miracle fut exaucé. Tout était la volonté de Dieu. « Maintenant pour aider maman dans cette nouvelle vie, tu devais voler le rôle de Dieu. » furent les premières paroles face au bébé.

Il fut envoyé chez l’oncle aux regards brûlant. Sa profession étant prêtre, il grandissait dans la religion catholique. Une chambre peuplée d’anges et de croix de toutes les couleurs. Il ne mangeait que du pain et ne buvait que du vin. Chaque jour, il chantait les chansons chrétiennes. Il était habillé d’une aube. Il ne devait pas sortir, sa peau devait rester pure et porcelaine. Ils n’avaient pas d’amis mais s’était mieux ainsi. Son nom n’était même plus dans sa mémoire, un bourrage de crâne depuis sa naissance. Tu es dieu et n’importe qui le savait. Sa seule éducation était fondée sur les exploits du tout puissant. Tous les matins, il devait se crucifier à l’aide de cordages pour ne pas abîmer son corps. Le courroux du dieu pouvait être sadique. Attaché à une croix, il devait citer tous les chapitres de la bible par cœur. S’il en manquait un, il serait soumis à une torture. Des décharges électriques animées par un taser. S’était pour lui la plus belle preuve de purification. 

Ce fut cette éducation jusqu’à l’âge de ses 12 ans. Son oncle finit par périr sur des causes encore absentes à l’heure actuelle. Le résumé de cette tragédie, ne fut que la découverte de trois livres religieux à côté du cadavre ainsi que le garçon dans son lit avec toutes les croix de sa chambre à l’envers. « Dieu est droit, l’autre est gauche. Tout deux font le puissant. »

Jong-Suk fut de nouveau logé dans sa famille. Son corps eut du mal à reprendre goût à la nourriture. Il fut un mois cloué au lit avec des perfusions. Quand son corps devenait plus robuste, une éducation plus moderne lui a été donnée. Il commençait à étudier à l’école, il fut le garçon qui avait des connaissances divines devant des enfants qui étaient les maîtres de la persécution. Une tentative vouée à l’échec. Il était bien vite le dieu de la classe. Certains l’appelaient Dieu, d’autre le monstre. Dieu n’est-il pas un monstre ? Il fut comme une divinité dans toutes ses études, du moins jusqu’au lycée. La terminale orchestrait la purification ultime. Il arrivait à sa majorité. Ce fut au jour de Pâque que la réanimation de dieu s’annonçait être le plus beau des spectacles. Jong-Suk s’était aventuré dans toutes les familles de ses collègues de cours, en pleine nuit, pour tous les égorgées. Ils les crucifiaient comme le sacrifice d’une résurrection. Jong-Suk venait d’être complètement ressuscité dans son corps de mortel. La dernière famille qui fut le bouquet final de cette magnifique fête, n’était d’autre que la sienne. Ses quatre sœurs furent retrouvées mortes dans les gueules des gargouilles de la cathédrale. Elles étaient les échecs avant le vrai miracle. C’est-à-dire, lui. Les parents, eux, crucifiés devant l’autel de dieu, leurs ongles arrachés et plantés avec les yeux dans des pots de fleurs. La renaissance d’une plante. Jong-suk fut retrouvé au centre de la cathédrale, allongé avec comme décoration sur son corps, des colombes mortes. Une écriture rouge sang : « Je suis de nouveau moi » avec une oreille de chaque personne qu’il avait ôté la vie dans cette nuit.

Il a été envoyé dans un asile pour apaiser la souffrance dont il aimait donner en tant que dieu. Un asile médiocre fut bien vite le spectacle de d’autres illustrations de fêtes religieuses. Finalement, il fut envoyé dans l’asile Echoes of Silence, l’asile le plus réputé pour le calmer. Le but étant de l’enfermer parmi les spécimens les plus dangereux et seule, cette asile si réputé pouvait contenir sa folie. Contenir ou aggraver ?


CODE : « AUTO-VALIDATION »

Or you cling. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good, good but a little off, a few streaks of something sour, a couple discordant notes, but it’s good enough, so you stay, and you stay, and you tell yourself you are very lucky and you are not lonely. Of course you are not lonely. Lucky. The words are book-ended by the same letters, but the substance of their centers is completely different, do not confuse the two. Lucky, not lonely. Or you cling. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good, good but a little off, a few streaks of something sour, a couple discordant notes, but it’s good enough, so you stay, and you stay, and you tell yourself you are very lucky and you are not lonely. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good. Of course you are not lonely. Lucky. Lucky. The words are book-ended by the same letters, but the substance of their centers is completely different, do not confuse the two. Lucky, not lonely. Or you cling. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good, good but a little off, a few streaks of something sour, a couple discordant notes, but it’s good enough, so you stay, and you stay, and you tell yourself you are very lucky and you are not lonely. You leap frog from relationship to relationship, preferably romantic, and maybe it is bad so you get out, but, worse, maybe it’s good. Of course you are not lonely. Lucky.



_________________


FLY :
 
AILE C
avatar
AILE C
Messages : 216

Carnet de Santé
::
Voir le profil de l'utilisateur
I am a God ! ∞ | Construction Nouvelle Fiche
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: