Nicholai Malkine : l'infirmier venu de Sibérie



 

Partagez|
Nicholai Malkine : l'infirmier venu de Sibérie
Mar 19 Avr - 19:25
Nicholai Malkine : l'infirmier venu de Sibérie



nom,prénom Nicholai Malkine
âge,date 22 ans, 1 er avril
origine Russe

particularités Porte des lentilles

groupe,suivi médical Infirmier, il utilise des somnifères pour pouvoir dormir la nuit

Happy vicious touch Nicholai peut envoyer des ondes positives à une personne en lui pregnant la main. Ce contact fait apparaître des images uniques à son destinataire. Cependant, avec ce contact, Nicholai devient de plus en plus faible, comme si le contact était une sorte de transfert pouvant le rendre morose. De plus, ce pouvoir donne à Nicholai l'envie d'actes sexuels avec la personne recevant ce contact.
Personnalité
1m83 et svelte, derrière ce grand gaillard se cache en réalité un garçon timide qui est souvent pas sûr de lui. Faire un choix est pour lui une véritable torture : alors quand il s’agit d’administrer un traitement à un patient, il préfère regarder plusieurs fois qu’il ne se trompe pas. Sa voix plutôt aigüe lui vaut parfois des moqueries qu’il n’apprécie guère. Le monde est une grande farce où nous sommes des acteurs, voilà ce que Nicholai aime à dire. Pour lui, tout est une prédestination où chaque choix vient compliquer l’arborescence des possibles. Loin d’être pessimiste, le jeune homme a souvent eu comme surnom Candide. En effet, le jeune homme voit le bien de partout : pour lui tout est blanc ou gris, le noir n’existe pas. Il idéalise souvent les personnes et son métier d’infirmier a eu tendance à le rendre d’une extrême sensibilité.

De plus, logique et persévérant, derrière ses airs d'intello, Nicholai est une personne sympathique quand on commence à le connaître. En effet, à cause de sa fuite, il se sent presque constamment suivi. Il a donc tendance à se méfier de tout le monde... ou presque : lorsqu'il trouve une personne correspondant à ses critères d'une "gentille personne", il lui fait totalement confiance dès le premier contact. Lorsqu'il apprécie une personne, il cherche toujours à veiller sur elle, même si cette dernière n'est pas d'accord. Attachant et parfois intimidant, c'est un très bon ami sur lequel on peut compter. Fervent lecteur, il écrit aussi parfois dans sa chambre à l’asile où il s’imagine un nouveau monde où tous les gens seraient guéris. Là où certains voient des fous ou des menaces, Nicholai voit une personne unique qui ne demande que de l’aide. Aider son prochain telle est sa devise.

Cependant, le jeune homme n’est pas forcément patient, il lui arrive parfois de regarder le sol ou de taper du pied sans faire exprès lorsque le temps défile trop vite à son goût.


Histoire


Nicholai termina ses études brillamment décrochant son diplôme d’infirmier haut la main. Il avait travaillé dur pour en arriver jusque-là n’hésitant pas à faire certains sacrifices comme voir peu sa famille. Le jeune homme n’avait jamais aimé l’échec. De toute façon, ses parents ne l’auraient pas toléré. Fils d’une famille aristocrate russe, son père aimait dire que sa sœur ainée était astrophysicienne et son frère gérant d’une multinationale russe.
Nicholai avait été éduqué par un précepteur jusqu’à ses 18 ans : le système scolaire étant jugé néfaste et désuète par son père. L’excellence voilà le mot d’ordre de la famille et personne devait y échapper. Il est vrai qu’en devenant infirmier il avait déçu ses parents mais le jeune homme préférait être heureux.
C’était son précepteur qui lui avait appris que le bonheur prévalait sur tout et que rien ne devait l’entraver.
Le premier travail de Nicholai fut dans un lycée en tant qu’infirmier d’un bahut plutôt réputé. Cependant, son optimisme en pris un coup quand il s’aperçut que les adolescents étaient des personnes perverses et sadiques. Le monde ne tournait pas rond mais Nicholai pensait que c’était une exception ce lycée et que malgré ces vices, ces adolescents étaient des personnes recommandables. Il lui arrivait aussi de donner de fausses autorisations de sorties pour aider certains élèves à faire le mur mais Nicholai voyait cela d’un bon œil : pour lui c’était tout simplement les aider rien d’autre.
Lors de sa deuxième année de travail, il s’éprit d’amitié pour une jeune rousse de dernière année. Dépressive et se scarifiant souvent, la jeune venait le voir quotidiennement provoquant parfois quelques larmes sur sa joue. Voir autant de souffrance le faisait souffrir mais aider des personnes en détresse le rendait heureux. Il avait l’impression de faire une bonne action tel un bon samaritain. Le serment d’Hippocrate cher en France, pays qu’il affectionnait beaucoup du fait des relations qu’avait entretenu les deux pays par le passé, était pour lui bien plus qu’un simple credo. Il voulait préserver la vie tout en essayant de trouver la lumière pour ses patients. Nicholai avait développé une méthode thérapeutique avec elle : il pouvait l'apaiser en lui faisant imaginer des paysages magnifiques. C’était sa jeune amie qu’il lui avait dit un jour qu'elle imaginait clairement  un arc en ciel dans un beau ciel ensoleillé au printemps. Cette révélation avait été le plus beau cadeau que le jeune homme avait reçu. Son métier était alors devenu à ce moment-là une véritable passion.
Un jour, Lana se fit renverser par une voiture à la sortie d’une soirée bien arrosée où elle avait voulu noyer sa détresse. Nicholai fut prévenu peu avant 3 heures du matin et accouru le plus vite qu’il pouvait. Tous les moments qui’il avait passé avait passé avec son amie défilait devant ses yeux pendant qu’il était au volant. C’est en arrivant en voyant tout le sang qu’il comprit que l’irréparable était arrivé. Le jeune homme tomba à genoux et essaya de panser sa plaie mais rien n’y fit. Il essaya de lui communiquer une dernière fois cet arc en ciel qu’elle aimait tant pour qu’elle parte en paix. Et son dernier murmure fut destiné à Nicholai : « merci grand frère ». Nicholai ne put retenir ses larmes.
En rentrant chez ses parents, il fit une demande d’emploi à Echoes of Silence. Le jeune homme avait vu que l’établissement était assez unique et que des personnes souffraient au plus haut point. Il décida donc de faire bénéficier le maximum de personne malgré le fait que ce dernier le rendait morose. Mais le bonheur des autres suffiraient au sien.
Il reçut la réponse positive quelques mois plus tard. Il décide de travailler chez Echoes of Silence voyant que ces patients étaient tous étranges et que le malheur était devenue leur quotidien, avec sa technique thérapeutique il sait qu'il pourrait en aider plus d'un à voir la vie plus belle au lieu de ne faire que déprimer encore et encore. Ce qui avait aussi attiré l'attention de se jeune infirmier fut cette intrigue dont le " Prince " et le directeur de cet établissement font l'objet, en travaillant là bas il en apprendrait sûrement plus sur cet endroits en y travaillant. Il prit donc l’avion en faisant sa valise comprenant le strict nécessaire. Ses parents allaient être furieux mais plus rien ne le retenait ici.



code du règlement Validation démoniaque
prénom, pseudo Benoît
âge 22
comment tu nous as découvert ? Grâce à Lauria
des commentaires/suggestions/critiques sur le forum ? Non :)
un dernier discours à nous faire? Euh...aucune idée ^^



Dernière édition par Nicholai Malkine le Mar 19 Avr - 19:58, édité 2 fois
INFIRMIER
avatar
INFIRMIER
Messages : 5

Carnet de Santé
::
Voir le profil de l'utilisateur
Nicholai Malkine : l'infirmier venu de Sibérie
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: