KIM Kyung Hong - L'oiseau sort enfin de sa cage. Terminée.



 

Partagez|
KIM Kyung Hong - L'oiseau sort enfin de sa cage. Terminée.
Jeu 12 Mai - 1:47
KIM Kyung Hong - L'oiseau sort enfin de sa cage. Terminée.

Code © BLN Echoes of Silence


KIM Kyung HONG

état de la fiche / Terminée


nom/prénom : Kim Kyung HONG
Âge : 27 ans ◄►17 décembre 1989
Taille : 1 m 75
Poids : 59,8 kilos. Il est donc en dessous de la norme.
Origine : Coréenne.

Orientation sexuelle : Bisexuel.
Force physique : Il a une certaine force, mais pas trop à cause du fait qu'il soit fragile (fragilité causé par son poids faible).
casier judiciaire : (non obligatoire)
Particularités : Il a des tatouages sur les bras, un au cou qui signifie  «Je ne peux vivre ni avec toi, ni sans toi.» Et divers piercings.



traitements

Kyung Hong ayant des insomnies, il a plusieurs médicaments ou du moins il en test plusieurs pour voir lequel fonctionne le mieux (pas tous en même temps hein, un jour c’est un médicament, le lendemain c’est autre chose.

Donc il a des somnifères les plus couramment prescrits :  flurazépam, le témazépam, le nitrazépam, l’oxazépam et le lorazépam. Il en prend occasionnellement, car il sait qu’une trop grande utilisation de ces médicaments pourrait causer un arrêt immédiat des effets. En gros les médicaments n’agiront plus et il aura encore ses insomnies.

Il a aussi des antidépresseurs qu’il utilise à faible dose comme son médecin a dit.

Son traitement à quelques effets secondaire cependant, par exemple, ils peuvent ralentir les réflexes et nuire à la coordination durant le jour, ce qui accroît le risque de chute et de fracture (ce qui n'est encore jamais arrivé pour le moment). À long terme, ils risquent d’engendrer une dépendance physique et psychologique.

groupe/pouvoir

Groupe : Psychiatre.

Pouvoir : Fear.

Le pouvoir de Kim est simple : C’est la peur.

C’est-à-dire qu’il utilise la peur de ses patients pour les garder, juste un peu plus longtemps, histoire de finir de les étudiés. Il peut faire ça avec n’importe qui, mais il est vrai qu’il l’utilise plus souvent sur ses patients, comme si la peur qu’ils ont, va l’aider à mieux les comprendre.

Cependant il ne fait pas ça avec tous ses patients, il ne fait ça qu'avec ceux qu'il a réellement « besoin » d'étudier. Les inconvénients de ce pouvoir sont que ses yeux deviennent d'une étrange couleur le blanc de l'œil devient noir et l'iris devient rouge.

Quand il utilise son pouvoir parfois quand il n'est pas d'humeur "convenable", il y a sa propre peur qui apparait, du coup parfois au bout d'une minute son pouvoir ne fait plus effet. Ce pouvoir peut le fatiguer très vite si la peur de son patient/ou d’une personne comme ça est bien trop forte. C’est pour ça qu’il attrape des insomnies quand il s’endort il revoit la peur de ses patients.

C’est un pouvoir fort utile, mais très contraignant pour Kyung-Hong.


descriptif physique

«La beauté physique n'est qu'une armure pour cacher la laideur de notre cœur.»

Il fait peur. On a peur de lui. Oui, c’est bien la première chose que nous pouvons dire de lui. Il fait vraiment peur en le voyant Kyung-Hong est comme ça. Il inspire la peur. Sa peau aussi blanche qu'une poupée de porcelaine, cette peau aussi blanche que la neige, cette peau qui nous donne cette impression que si on le frappe, qu'on le touche, il se cassera.

C'est en contraste avec ses cheveux noirs, d'ailleurs ses cheveux sont mi-longs et il a un côté rasé. Ses yeux ont quelque chose de particulier, au début ses yeux étaient marron, mais au fil du temps quand son pouvoir a commencé à se développer ses yeux sont devenus noirs et rouges. Ce n'est pas pour rien que les personnes ont souvent peur de lui en le voyant. Son «pouvoir » ne l'a pas aidé du tout.

Son visage est toujours sans expression, du moins parfois il lui arrive de sourire, mais vraiment que très rarement. Si vous voulez voir une expression sur son visage un jour, mais vraiment. Il faudra le mettre en colère, mais ce n'est pas sûr que vous puissiez voir ça longtemps.

Au niveau vestimentaire, il n'est vraiment pas compliqué. Il porte souvent que du noir ou du gris voir du blanc, mais cette couleur est très rare, il préfère les couleurs discrètes, ses vêtements sont souvent assez larges, mais il prend toujours des habits qui ne gênent pas. Puis quand il est avec ses patients, il a sa petite blouse blanche et une paire de lunette entre deux aussi, mais il ne les met que très rarement.

Pour accompagner le tout, il a différents piercings à la lèvre, à l’arcade sourcilière et aux oreilles. Il porte aussi des bracelets différents chaque jour, mais il porte le même collier tous les jours, même si cela vient de son ex, il porte son collier chaque jour sans jamais le quitter. Personne ne peut le toucher.

Il a aussi des multitudes de tatouages, aux deux bras, sur le torse, vers la hanche. Nous supposons qu'il en un dans le dos, mais on ne l’a jamais vu, cela doit juste être une rumeur en réalité.  Il y en a un particulier qui intéresse tout le monde c'est celui autour du cou, personne ne comprend la signification, mais cela veut dire « Je ne peux vivre ni avec toi, ni sans toi.»... Nous devinons à qui c'est adresser.    


descriptif psychologique

« Je ne suis pas méchant. Je n'aime juste pas qu'on m'embête. »

La première chose qu’on dit de Kyung Hong, c’est qu’il est sombre. Sa personnalité comme son physique d’ailleurs. Il fait peur et c’est un fait.
Il n’aime pas parler, en réalité il ne parle que très peu, sauf quand il se sent vraiment à l’aise. Il écoute les personnes attentivement, mais parfois il fait peur oui. Il écoute, mais ne répond pas, il fixe les personnes constamment pendant qu’ils parlent, ils se sentent mal. Lui ? il se sent bien.  Cependant quand il donne des conseils, ils sont utiles. On laisse de côté le fait qu’il fasse peur. Il est un bon psychiatre après tout, il n’a pas fait des études pour rien. -Du moins sa famille et quelques patients ont dit qu’il était un bon psychiatre. –

Il est d’un naturel discret. Nous ne le remarquons que très peu. Il se fait tout petit parfois, il ne veut pas qu’on le remarque trop sauf quand il est au travail là par contre il fait savoir qu’il est là, mais sinon il est comme un fantôme. C’est pour une certaine raison qu’il reste discret, il ne veut pas faire copain copain avec des collègues de boulot pour lui c’est bien inutile, il a ses amis et il n’a pas besoin d’en avoir d’autres, il n’a pas besoin de se faire d’autres relations amicales au boulot, après tout il est là pour travailler, aider des patients, il n’a pas le temps pour d’autres futilités.

La lecture est une passion pour lui. C’est pourquoi quand il faut lire le dossier d’un patient qu’il fasse quarante pages ou non, il se fera un plaisir de le lire, quand il ne travaille pas ou quand il est en pause il a toujours un livre à la main, c’est aussi pour ça qu’on le dit « discret », il lit son livre dans son coin sans se mélanger aux autres.

Connaître ses patients, c’est ce qu’il aime, les connaitre, établir une connexion, mais sans devenir ami ou s’attacher à eux, il veut juste émettre une certaine confiance entre patient-psychiatre, il veut que ses patients se sentent bien quand ils sont avec lui pour qu’ils puissent se confier sans avoir « peur » d’être jugé.  Cependant parfois quand il voit qu’un patient est difficile à gérer que cette relation de confiance n’arrive pas à être mise en place, il peut devenir manipulateur pour soutirer des informations, les comprendre et les analyser, ce n’est pas pour qu’ils soient malheureux, mais pour essayer de trouver le problème, pouvoir prescrire le traitement qu’il faut.

Il y a bien quelque chose en quoi Kyung Hong ne croit plus, c’est l’amour, parfois ça peut poser problème lors des rendez-vous avec les patients, les personnes qu’il croise. Son manque de sensibilité à ce sujet fait parfois presque peur comme s’il ne ressentait vraiment rien, mais il va vous rassurez et vous dire qu’il sait ce que ça fait d’être amoureux, mais que tout simplement il n’y croit plus et que c’est bien inutile, son excuse qu’il sort le plus souvent est « Je n’ai pas le temps pour ça. »

Il s'énerve très peu, d'ailleurs il ne s'énervera jamais au travail sauf si bien sûr quelque chose le contrarie vraiment, il n'a jamais été colérique, il est calme et ordonné. Il prend son boulot au sérieux pour lui ses patients sont sa priorité. Il a toujours voulu devenir psychiatre, il a toujours voulu en savoir plus sur les maladies, l'école ne suffisait plus, il avait besoin de voir de vrais cas. Il avait besoin de les voir, de parler avec eux, de les analyser. C'est un fait, c'est comme une drogue, mais la raison pour laquelle il a voulu devenir psychiatre est bien plus triste qu'on pourrait le croire, se savoir lui servira un jour, mais pas pour les raisons que nous pouvons penser.

Par contre quand il veut s’occuper ou jouer, il peut faire n’importe quoi. Il peut se mettre à pourchasser un papillon ou bien encore lancer de l’eau sur quelqu’un et partir comme si de rien n’était. Il sait se faire discret même pour les conneries, car n’oublions pas qu’il aime être discret, que c’est la seule chose qu’il veut. En gros c’est un peu son côté gamin qui prend le dessus. « Je fais des conneries, mais des conneries discrètes ». Personne ne le remarque, personne ne sait que c’est lui. C’est comme un ninja. Il sait se camoufler.

Kyung Hong est quelqu’un de mystérieux, quand on pense le connaitre nous remarquons qu’en fait ce n’est pas ce que nous pensons. Il est ce qu’il veut nous faire croire, mais si cela n’était qu’un mensonge pour vous amadouez tous et vous faire croire que vous êtes assez intelligent pour cerner les autres ?

Il est effrayant en apparence certes, mais est-ce qu'au niveau de la personnalité c'est la même chose ?  Ahaha ça, il faut le découvrir par vous-même.


Histoire du futur employé

«The voices inside my head are taking over.»

La vie de Kyung Hong est un long fleuve tranquille. Ahh... Non, en réalité sa vie était un long fleuve tranquille pendant une partie de son enfant, il n’y avait pas grand-chose à dire dessus. Malgré le fait que depuis tout petit il fasse peur. Il est né dans une famille qui avait déjà trois enfants, il était le petit dernier, mais il était tout aussi aimé de ses parents et ça c’était le plus important d’après lui.

Depuis tout petit il n’a jamais été un jeune homme qui parlait d’ailleurs quand il était petit il a tardé à parler, mais ce n’est pas qu’il ne savait pas ni qu’il ne pouvait pas. C’est juste qu’il ne voulait pas. L’école s’est déroulée sans problème, il aimait d’ailleurs bien y aller, quand il fallait y aller, c’était le premier à y aller ! Bien entendu comme tous les enfants, il a eu quelques moqueries, mais il s’en fichait il aimait bien l’école... Non les camarades, juste l’école. Pour parler des moqueries c’était les petites moqueries concernant son physique.

Il était petit, très maigre et il a toujours eu cette apparence qui donne froid dans le dos, mais les moqueries n’étaient pas que pour lui, c’était aussi des moqueries concernant sa grande sœur. Elle avait des problèmes mentaux -Elle est atteinte de Troubles schizo-affectifs*- Ils étaient donc tous là à dire qu’il avait une sœur folle, débile, qu’il allait finir comme elle, mais il aimait sa sœur, il aimait l’école du coup ces moqueries, il n’y faisait vraiment pas attention.

Ils s’entendaient tous bien à la maison, son père était chirurgien et sa mère était professeur à l’université et il avait deux frères et une grande sœur, c’était assez étonnant tout cet amour dans la maison, mais c’était le « seul » moyen pour sa sœur d’oublier ses problèmes un minimum. Kyung Hong n’avait qu’une chose aussi en tête, il voulait être celui qui guérira sa sœur. Celui qui trouvera le « remède » miracle, c’est pour ça qu’il avait décidé de devenir psychiatre, il se disait que si jamais il trouvait d’autres cas comme sa sœur, il pourrait étudier, parler avec les personnes qui traitent ces patients. Depuis tout petit son seul objectif est d’aider sa sœur. Guérir sa sœur et les autres pour le coup.

Il a toujours eu cette idée et jamais il n’a perdu cet objectif de vue.

***********

L’adolescence arriva bien vite. Il était temps pour lui de se trouver son propre style vestimentaire, son propre style de musique, peut-être se trouver un « groupe » d’amis, si cela lui disait, il a toujours été discret au collège aussi, le nez dans les bouquins, mais c’est vrai qu’il se disait qu’être tout seul ça n’avait pas QUE du positif, ça pouvait parfois être ennuyant. En cherchant son style, il a commencé à écouter un peu de tout en musique, mais ce qui l’attirait vraiment c’était les musiques avec de la guitare électrique, les chansons avec des paroles qui signifiaient réellement quelque chose, il a adopté un style plus sombre aussi, mais il ne voulait pas qu’on le mette dans la catégorie « emo », « gothique », il n’avait rien contre eux, mais ce n’était pas ce style là qu’il avait, c’est pour cela qu’il ne voulait pas qu’on le range dans une case.

Il détestait le mensonge et il détestait qu’on le traite de « gothique » etc., il trouvait ça insultant pour les personnes qui avaient ce style, il ne comprenait pas la méchanceté gratuite des adolescents, mais il s’y faisait puis au fur et à mesure que les mois passaient, il avait commencé à se faire des amis, il aimait bien ce groupe, car ils étaient tous différents au niveau de la personnalité, du style vestimentaire, mais ils avaient une chose bien en commun ils voulaient tous travailler dans le médical ou la psychologie. C’était amusant. Ils pouvaient parler des écoles, de la filière qu’ils allaient prendre au lycée, des livres à lire pour s’avancer un peu ! -Et oui ils étaient très déterminés. –

Même si tout semblait aller bien, il avait un sérieux problème, la santé de sa sœur allait de plus en plus mal et il n’avait toujours pas commencé ses études de médecine. Il était un peu en colère d’être né si tard, mais il savait aussi que ce n’était pas de sa faute, elle devait juste prendre son traitement, il espérait vraiment que ça aille mieux.

***********

Puis vint le lycée, ils avaient presque tous choisi la même filière. Les années passées au lycée n’ont pas vraiment été importantes pour lui, c’était cool, il est resté avec ses amis, il avait eu quelques difficultés pendant les cours, car ce n’était pas aussi facile que ça les matières, mais ça allait il ne galérait pas autant que ça. Puis le temps fut venu d’aller à l’université, la médecine. Il allait enfin faire ses études, les études qu’il avait tant attendu depuis des années. Il savait que ça n’allait pas être facile. Il ne le savait que trop bien, mais il fallait qu’il y arrive.

***********

Lors de sa première année en médecine tout se passa bien, avec ses amis, les études, il rencontra même une fille, au début il ne lui faisait pas trop confiance, il n’avait jamais changé d’amis, il n’avait jamais eu d’autres fréquentations, il se méfiait toujours des autres, mais ils se sont rapprochés, ils ont parlé pendant des heures, ils ont appris à se connaitre. Ils ont appris à s’apprécier, ils se sont aimés.

Cette jeune fille se nommait « Choi Cho-Hee ». Tout allait bien. Jusqu’en quatrième année tout allait bien, ils s'étaient même fait un tatouage au cou, cela avait la même signification « Je ne peux vivre ni avec toi, ni sans toi. ». Il a eu ses stages à l’hôpital, il rencontra un patient qui était atteint de la même maladie que sa sœur (il a su ça plus tard), du moins il rencontra, Il était en pause, il buvait son thé et là une boite de donuts apparu sous son nez, le jeune homme lui avait tendu cette boite. Il ne savait pas quoi dire, mais ses amis au loin qui étaient encore en « service » faisaient des signes pour qu’il accepte. Du coup il accepta. En même temps le patient lui avait dit :

« Vous êtes bien maigre, mangez au lieu de boire que du thé. »

Il n’avait pas vraiment eu le temps de lui demander qu’il était, car les médecins venaient le chercher, il avait échappé à la surveillance d’un gardien, Kyung Hong l’avait trouvé attachant d’un coup, au fil du temps ce patient venait toujours pour lui donner à manger, Kyung se demandait comment il faisait pour autant échapper à la surveillance des gardiens, il ne chercha pas très longtemps, il le ramenait de lui-même à sa chambre à chaque fois et cela recommença pendant toutes ses périodes de stages. Il s’était pris d’affection pour ce patient, comme il était pris d’affection pour sa sœur, cependant cet homme lui il avait des crises bien plus importantes.

On avait du mal à le gérer et Kyung commença à se dire que cette maladie était vraiment dévastatrice.

Mais revenons à sa dernière année d’étude de médecine, c’est bien la dernière année qu’il a détesté, mais aimé en même temps. Sa copine était partie, elle l’avait quitté comme s’il n’était rien, comme ça sans vraiment prévenir, il n’avait rien vu arriver, il avait été naïf pendant longtemps, mais il a tout reçu dans la gueule d’un coup. Mais elle ne l’a pas quitté comme les autres, non ce n’est pas le cliché de « Je ne t’aime plus depuis tout ce temps », ni le « J’ai un autre gars », non c’était l’excuse de :

« Je ne t’ai jamais aimé. Tu étais juste un jouet. Je voulais juste avoir quelqu’un pendant mes années de médecine. »

Il est vrai qu’après ça, il a été encore plus discret, il parlait encore moins, en réalité ce n’était pas rupture qui lui faisait mal, ce n’était pas le fait qu’elle lui ait sorti ça, il se sentait juste idiot. Idiot de ne rien avoir vue avant, c’était pourtant évidemment, il aurait dû se douter, qui tomberait amoureux d’un gars qui fait peur ? Un gars qui ne parle pas, qui osait à peine toucher la personne qu’il aimait dans les moments intimes comme les moments non intimes. Il se trouvait idiot de ne pas avoir vu qu’elle jouait avec lui, mais il se disait qu’il fallait qu’il prenne sa vie en main, oui il ne pouvait tout simplement pas laisser tout tomber pour une fille, ce n’était juste pas pensable. Oui, il devait reprendre sa vie en main pour une seule et même raison :

Sa grande-sœur.

Oui, il devait vraiment penser à sa grande-sœur et devenir psychiatre, découvrir ce qui pourrait aider. Après la médecine, il a fait les études qui fallait 4 ans pour devenir psychiatre entièrement, il a exercé en même temps dans un hôpital tranquillement, là où il avait fait son stage auparavant. Il était toujours en contact avec ses amis, mais c’est tout, il ne les voit plus trop. Ils sont tous bien occupés, parfois ils se voient, mais rare sont les fois qu’ils peuvent, mais rien ne les empêche de prendre contact, savoir si tout le monde va bien ou non.


***********

Puis un jour il entendit parler d’un hôpital psychiatrique. Le meilleur, le plus réputé de tous les temps. Il se disait que peut-être que des patients comme sa sœur pourraient être là-bas ? Là où il était, il se sentait bien, mais il n’avait pas rencontré de cas comme sa sœur, il se dit qu’il pouvait tenter sa chance, puis aussi, il voulait aider plus de monde, il voulait aider les autres à aller mieux. C’était sa petite devise, aider les autres, les écouter, tout en faisant des recherches pour aider sa sœur.

Echoes of Silence.

Ce lieu allait sans doute lui plaire. Puis il sentait que cet endroit, c'était l'endroit idéal pour exercer. Ahaha, l'histoire de Kyung-Hong est si simple, mais maintenant elle va devenir complexe..Huhu.~  




CODE : « VALIDATION ÉMERAUDE »

Kyung Hong a étudié plusieurs maladies, il va s’en dire, mais il s’est particulièrement spécialisés dans trois maladies.

La première étant la maladie de sa sœur « Le trouble schizo-affectif ». C’est une maladie qui inclut deux facteurs : le premier un désordre affectif et le deuxième un désordre de la pensée. C’est une maladie très délicate, car elle arrive à lier étrangement un trouble de l’humeur avec un trouble psychotique.

On reconnaît deux types de maladie schizo-affective :

Il y a le premier : Le type bipolaire. Le type bipolaire comporte des épisodes qui alternent entre la manie et la dépression.
Il y a le second :  Le type dépressif inclut seulement des épisodes de dépression majeure.

La maladie schizo-affective a ses propres symptômes, ils incluent les symptômes classiques de la dépression (que ça soit bipolaire, mixte ou bien juste la dépression majeure et les symptômes psychotiques qu’on peut retrouver en partie dans la schizophrénie.  

Symptômes liés au trouble de l’humeur : type dépressif => Tristesse, perte d’intérêt, un repli sur soi, une perte d’estime de soi, une perte de sommeil (donc un état de fatigue), trouble de concentration, idées de mort ou suicidaires, des troubles de l’appétit.  

Symptômes liés au trouble de l’humeur : type bipolaire => La personne à des idées de grandeurs, des moments d’euphorie, comme des moments où il sera irritable, il aura comme des fuites d’idées, un comportement impulsifs et exagérés exemple : Des dépenses excessives, accroissement de l’appétit sexuel, comportements sexuels à risque, surmenage au travail, perte de sommeil, débit verbal accéléré, agitation.  C’est l’un des troubles les plus dangereux, car il devient difficile de gérer le patient quand il est dans cet état.

Symptômes liés à la psychose : Dans cet « état » le patient présente des idées délirantes, il y a comme une distorsion de la réalité, par exemple il se croit suivi, espionné, il peut même penser que les autres peuvent lire dans ses pensées, ça peut générer parfois des crises d’angoisses, des comportements violents.

Il peut aussi avoir des hallucinations, elles peuvent affecter tous les sens, le patient pourrait voir ou entendre des choses qui n’existent pas réellement, pourtant il croira que c’est réel que tout ce qu’il entend, tout ce qu’il voit est présent dans la pièce où il se trouve, c’est une phase assez dangereuse pour la personne qui est atteinte d’hallucinations (il faut donc faire très attention à ce qu’ils disent voir ou entendre pour éviter des accidents).  

Ils auront parfois aussi des incohérences dans leurs discours (discours rigide ou pauvre en information), un comportement désorganisé voir catatoniques (par exemple la stupeur). Ils auront du mal à faire les tâches quotidiennes, ils auront du mal à faire ce qu’ils font et ils auront surtout du mal à prendre soin d’eux.


Kim Kyung Hong, il s'est ensuite spécialisé dans la schizophrénie et les troubles de la personnalité, cependant il a plus étudié le cas de la maladie de sa sœur de ce fait, il peut très bien traiter les autres maladies, mais plus particulièrement les trois dont il a plus fait des recherches.

Petite précision pour les rp’s : Il se peut que je puisse développer ce que je sais sur les maladies (par exemple la schizophrénie ou les troubles de la personnalité, mais ne voulant pas trop surchargé cette case, je n’ai pas décrit les deux autres maladies donc je le ferai en rp). Pendant les RP’S Kim Kyung Hong pourrait être mené à évoluer dans ses recherches sur les maladies surtout sur les troubles schizo-affectifs.

//santé mentale de Kim Kyung Hong//

Il aura une bonne santé mentale, mais il se pourrait que s’il utilise trop son pouvoir sa santé se dégrade un peu. Petit à petit il pourrait sombrer dans la folie, mais pas tout de suite ça prendra du temps, vraiment beaucoup de temps.

Mais il apprendra aussi à mieux utiliser son pouvoir pour que celui-ci n’affecte pas trop sa santé mentale, car il ne tient pas à passer d’employé à aliéné.






Dernière édition par Kim Kyung Hong le Sam 14 Mai - 21:13, édité 9 fois
PSYCHIATRE
PSYCHIATRE
Messages : 73

Carnet de Santé
::
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Sep - 16:22
Re: KIM Kyung Hong - L'oiseau sort enfin de sa cage. Terminée.


 
Validation !

  Félicitations, tu viens de valider ta fiche !! Génial, pas vrai ? Tu vas pouvoir embêter tes collègues de chambre ! Mais avant de commencer un rp ou ce que tu veux, tu vas devoir encore, eh oui, régler quelques petits détails. Pour te simplifier la tâche, nous te donnons le lien juste en dessous ! Surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter le staff. ❤

Signer le réglement d'EOS www.
Fiche Ordonnance EOS (recommandée) www.
Demande de Rp ou de mission (facultatif) www.
Recensement de Pouvoir www.
Recensement d'Avatar www.


Bienvenue dans l'Asile Echoes Of Silence,
fais de ton aventure un rêve ou un cauchemar.
  Tes choix n'appartiennent qu'à toi.

 


_________________


Spoiler:
 
AILE B
AILE B
Messages : 201

Carnet de Santé
::
Voir le profil de l'utilisateur
KIM Kyung Hong - L'oiseau sort enfin de sa cage. Terminée.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: