Mikhail •• Embrace the darkness



 

Partagez|
Mikhail •• Embrace the darkness
Dim 29 Mai - 0:44
Mikhail •• Embrace the darkness

Code © BLN Echoes of Silence


Mikhail Pavlenko

état de la fiche / terminée


nom/prénom : Pavlenko Mikhail.
Âge : 45 ans.
Taille : 1m85.
Poids : 84kg.
Origine : Russe.

Orientation sexuelle : Bisexuel.
Force physique : Supérieure à la moyenne.
casier judiciaire : Vierge.
Particularités : Deux larges cicatrices aux avants-bras, un peu avant la paume de la main.



traitements

Souvent sujet aux migraines, il prend un traitement simple. Pas d'autres traitements particuliers.

groupe/pouvoir

Médecins.
Matérialisation des peurs : Miklhail peut, parfois, provoquer des hallucinations qui prennent la forme des peurs les plus cachées de celui qui subit l'hallucination. Ce n'est pas toujours contrôlé, de plus, le pouvoir se retourne contre lui-même. Les hallucinations sont très souvent matérialisées sur Mikhail (exemple : si vous avez peur des insectes, vous le verrez avec des mandibules, des yeux composés, etc). Les hallucinations ne sont jamais complètes, question d'avarice. Ce pouvoir intensifie également ses migraines et le mène doucement à embrasser une folie naissante. Les hallucinations se manifestent le plus souvent après l'intervention, ou pendant si le patient est conscient.


descriptif physique
La vieillesse commence lentement mais sûrement à creuser le visage déjà durci par la vie. Mikhail est un homme plus ou moins banal pour son âge mesurant un bon mètre quatre-vingt cinq pour un poids de quatre-vingt quatre kilos. Il pouvait être plus mince mais a préféré se forger un corps plus ou moins potable lorsqu'il était plus jeune, et a gardé une assez bonne santé en vieillissant. Que dire si ce n'est qu'il a la peau pâle, presque cadavérique, et que, de loin, il pourrait presque être sorti d'un film d'horreur. Son expression neutre ne rassure pas. Sur ses avants-bras se trouvent des cicatrices larges et qui peinent à guérir, fruit du hasard, lui rappelant de ne plus être au mauvais endroit au mauvais moment.

Ses cheveux, originellement bruns, commencent à se blanchir avec l'âge sans pour autant qu'il ait toute la tignasse vieillie. Ils sont coupés court et bien coiffés, ramenés sur le côté. Il est également rare de le voir mal rasé ou alors tout simplement avec une barbe, bien que cela lui est arrivé d'en avoir une auparavant. Ses yeux, quant à eux, sont clairs, un marron se rapprochant presque du vert foncé. Ils sont petits et, souvent, sont peu rassurants. Son regard intimide et il en a conscience à tel point que ça lui est arrivé de profiter de cet "atout" pour se sortir de situations difficiles. Mais il y a quelque chose qui perturbe d'avantage les personnes : ce sont ses sourcils. Pourquoi ? Ils sont très clairs et très fins, on croirait qu'il n'en possède pas. Et pourtant, détrompez-vous, il ne se les rasent pas.

Côté vestimentaire, le docteur se vêtit souvent de jolis costumes parfois avec des motifs peu communs, faisant presque contraste avec l'aura inquiétante qu'il dégage. Il aime le plus souvent se parer d'un costume brun ou bleu marine. Secrètement, il lui arrive de s'habiller de manière beaucoup plus décontractée, c'est-à-dire avec un vieux jogging et un t-shirt trop grand. Ceux qui l'ont vu fringué ainsi n'ont plus peur de lui...


descriptif psychologique
Mikhail parle peu. Il est dans le camp des observateurs. Quand il décide de l'ouvrir, c'est souvent pour prononcer des mots choisis minutieusement qui forment une phrase qu'on a énormément de mal à comprendre. Il en a cassé, des têtes. Cet homme est un véritable mystère. Pour le connaître, il faut savoir traverser un labyrinthe semé d'embûches. En vieillissant, il a su garder un calme qui le caractérise. Personne ne l'a jamais vu en colère, et des rumeurs courent comme quoi c'est sûrement la pire chose qui puisse arriver. Il est habile autant de ses mains que de la langue. En effet, il sait manier les mots comme il sait manier le scalpel ; il sait exactement où frapper et où creuser pour faire mal. En observant, Mikhail finit toujours par trouver les faiblesses de son interlocuteur. Parfois, il lui faut du temps, et d'autres fois quelques heures.

Mais le russe ne connaît pas la pitié. En mûrissant, il a appris à ses dépens qu'il ne faut pas tendre la main au premier inconnu qui passe. Quand il fait souffrir, il se fiche pas mal des implorations, des prières ou quelconque forme de pardon. D'ailleurs, Mikhail ne sait pas pardonner, tout comme il ne sait pas être doux. Le voir caresser ou consoler est très rare, et souvent, il fait cela sans même savoir que c'est un geste qui peut réconforter. En réalité, le médecin n'est pas des plus prévisible. Il peut être jovial un jour et monstrueux l'autre jour. Il est quelqu'un d'assez têtu, c'est sûrement pour cela qu'il ne change jamais d'avis. C'est également un battant qui ne s'arrête pas jusqu'à avoir atteint son objectif. C'est difficile de le contenir et de lui faire rebrousser chemin ; chacune de ses erreurs et exploits lui apprennent un peu plus la vie et le changent de manière plus ou moins drastique. Le doc est également confiant mais sûrement pas de confiance, personne ne sait de quoi il est réellement capable.

Et comme Mikhail adore garder les secrets ou toute information qui peut lui être utile, il a su devenir un très bon menteur. Il possède beaucoup de failles, certes, mais sa facilité à manier les mots lui permet de s'échapper de certaines situations très délicates. C'est également quelqu'un de très tactile : il a besoin de toucher pour avancer. Il ne faut pas oublier sa tendance à être un peu sadique, sinon, il ne serait pas ici. Et s'il n'a pas le contrôle de quelque chose, il devient très vulnérable et perd souvent les moyens. Il a beau ne pas montrer ce qu'il pense, il y a des choses et surtout des gestes qui montrent qu'il a du mal à garder son calme. Enfin, Mikhail est quelqu'un de très discret sur sa vie, mais toujours prêt à écouter les autres, tant que cela lui permet de s'approprier la personne pour plus tard, cela lui convient. Raison de plus pour ne pas lui faire confiance, malheureusement, il sait cacher son jeu. Le doc est également très possessif, même si cela ne se voit pas : il éprouve un besoin de tout garder auprès de lui, et se montre très agressif dès lors que quelque chose lui est hors d'atteinte. Il est également très économe, que ce soit en terme d'énergie ou de dépenses ; on ne le verra jamais tout donner.

Il est le genre d'homme qui, lorsqu'on lui tend la main, décide de prendre tout le bras en guise de "compensation". Et évidemment, il ne donnera rien en retour, c'est hors de question. Le donnant-donnant le marche pas avec lui, et il saura manipuler pour que l'échange ne se fasse qu'en sens unique, qui arrive à lui, évidemment. Il n'assumera jamais le fait d'être redevable à quelqu'un. Combien de fois a-t-il préféré se faire oublier plutôt que de rendre un simple service à un collègue ou un ami? Cela n'est même plus quantifiable. C'est un véritable petit profiteur qui en veut toujours plus. S'enrichir dans tous les sens du terme est sûrement sa priorité primaire.

Question goûts, l'homme sait apprécier les petites choses de la vie. Il prend également un malin plaisir à voir les autres souffrir. Il est passionné par la médecine, sa phrase fétiche est : “ce qui peut guérir peut tuer à forte dose”, allez savoir pourquoi. En revanche, il a horreur qu'on lui cache des choses. Il déteste également les personnes et les environnements trop bruyants. Et sa peur? Et bien... C'est lui-même. Le voir devenir fou petit à petit le terrifie. Mikhail a peur de se voir complètement dévoré par la folie.


Histoire du futur patient
Franchement, Mikhail n'a pas l'histoire la plus palpitante du monde. Il vient d'une famille modeste. Il était le plus intelligent de toute la fratrie, et surtout le plus vieux. Et il possédait de nombreux frères et sœurs. Il était le plus vieux mais aussi le plus discret d'entre tous. Difficile pour lui de se faire une place au milieu de tous ces bambins hurlant et cherchant l'attention des parents : mais il se fichait pas mal de cela, tant qu'il n'était pas haï de ses parents, tout lui allait. Et puis il avait des gens avec qui jouer, et ça, c'était sûrement ce qui comptait le plus pour lui à l'époque! Étrangement, dès lors que l'un de ses frères ou sœurs se faisait mal, il riait de leur souffrance, sauf de celle de la petite dernière, sa plus jeune sœur. Il n'hésitait pas à crier sur les autres dès lors qu'elle se blessait, sa famille subissait ses petites crises sans réellement réagir. Que pouvaient-ils lui dire sans qu'il ne se mette en colère?

Depuis tout jeune, Mikhail s'intéressait à tout ce qui touchait à la vie. Les insectes, les animaux, les plantes, tout pouvait le passionner. Il pouvait rester des heures à observer l'herbe où les fleurs pousser, une activité bien ennuyeuse en soit, mais pour lui, c'était juste magique. Il excellait dans les mathématiques, mais il était complètement nul en histoire. C'était difficile pour lui d'apprendre les dates, mais au moins, son professeur le trouvait plus que bon dans les matières dites scientifiques.

En grandissant, le garçon commençait à devenir un peu plus énergique. Sortant de sa coquille, il était devenu quelqu'un de beaucoup trop bavard et perturbateur. Il commençait à se sentir de moins en moins intégré dans la fratrie, et c'est probablement de ça que vint sa tendance à être beaucoup trop casse-cou. Une fois adolescent, il commença à se calmer doucement, sans pour autant s'arrêter de faire des bêtises. Au collège, il continuait d'être bon en mathématiques, en physique et en sciences et d'être plus faible dans les matières dites "littéraires", bien qu'il apprenait très vite les langues étrangères. À la fin du collège, le petit savait déjà très bien parler l'anglais et un peu moins le français, pour ne pas dire quelques mots.

Mais ce qu'il voulait, c'était du challenge. Il voulait apprendre une langue totalement différente, le Coréen. Apprendre chaque symbole était une vraie torture, mais qu'importe, il avait déjà subi une épreuve pire que cela. Avec beaucoup de courage et de temps, il réussit, après quelques années, à parler cette langue de manière basique.

Vint ensuite le lycée. Mikhail commençait à redevenir calme et silencieux. Ses frères et sœurs commençaient à mûrir eux aussi, leur relation pouvait enfin être paisible ; ils jouaient tous ensembles, ils s'entraidaient, et chacun commençait à avoir des passions pour ceci ou cela. Arts, livres, en passant par pilote d'avion, tous débutaient à avoir un projet professionnel. Le plus grand d'entre tous, lui, voulait déjà être médecin. Tout semblait si facile pour lui, sauf peut-être ces saloperies de matières littéraires. Il eut son diplôme sans encombre, avec une petite mention à la clé.

Et une fois à l'école supérieure, il finit par tomber. Croulant sous le travail, la démotivation le guettait. Il se ramassa donc à la première année, mais il n'abandonna pas pour autant son rêve. Après avoir refait son année, il put enfin continuer sur la bonne voie. Il finit par prendre son courage à deux mains, espérant son diplôme le plus tôt possible. Très vite, Mikhail dut abandonner sa famille. Il voulait prendre son indépendance, vivre seul ou pas, mais qu'importe, l'ambiance familiale commençait à le ronger : il ne supportait plus cette diversité.

Diplôme en poche, il partit donc pour aller travailler et refaire sa vie. Cette dernière fut mouvementée. Il était chirurgien. Et il passait ses journées au bloc opératoire à sauver des vies... où pas. Perdre un patient était toujours difficile, c'est ainsi qu'il put se durcir et surtout s'endurcir. Mais il était passionné, il adorait son métier. Et il trouvait cela très intéressant d'avoir presque le droit de vie ou de mort sur ses patients. Mais il faisait tout pour sauver le maximum de personnes.

Une fois pleinement adulte, il rencontra une femme avec qui il vivra durant de nombreuses années avant que celle-ci ne décède mystérieusement, et ce, sans que Mikhail ait pu faire quelque chose. Il avait prévu beaucoup de choses avec elle, des voyages, peut-être même une famille. Il était détruit. Durant un long mois, il s'était mis en pause pour se remettre de ce décès. Mais une fois remis sur pieds, il était motivé plus que tout.

Et ainsi, sa vie continuait, avec des hauts et des bas, de nouvelles découvertes, des déceptions, mais c'est en vieillissant qu'on acquiert l'expérience et la sagesse. Le pauvre homme faillit mourir renversé par une voiture, une autre fois en étant au mauvais endroit au mauvais moment. Et il apprit donc à faire plus attention, à moins jouer avec sa vie... Mais avec la vie des autres, cela restait tout autre chose.

S'enrichir. Encore et toujours plus. Mikhail avait un bon salaire, mais il en voulait encore plus, comme s'il était soudainement pris d'une avidité hors norme. Les trop nombreux problèmes dont il souffrait le changeaient progressivement. Il comprit très vite qu'il pouvait tout obtenir en s'accaparant tout ce qui pouvait atteindre ses mains.

Un jour, il entendit parler de cet établissement en Corée du Nord, un peu par hasard certes, mais cela attisa sa curiosité. Echoes of Silence. Il pouvait peut-être le rejoindre, mais il lui fallut du temps pour réfléchir. Il aurait pu se jeter sur l'opportunité sans même penser aux conséquences, mais il préféra prendre un peu de recul. Au final, il finit par craquer et faire donc sa demande de mutation là-bas. Il fallut attendre de longs jours, mais finalement, il fut admis dans cet asile psychiatrique. Mikhail savait qu'au fond de lui il pourrait peut-être satisfaire ses désirs les plus profonds et malsains, là-bas. Et il ne fut pas déçu.

Il allait probablement passer de belles et nombreuses années ici, ou alors un enfer? Le pauvre ne savait sûrement pas ce qui pourrait lui arriver. Une nouvelle vie, une vraie. Enfin. Son but? S'approprier toute chose ne lui appartenant pas ; un jour où l'autre, tout sera à lui. Ou pas. Mais ses possessions commençaient à prendre une tournure gargantuesque. Et on dit que certaines personnes se retrouvent avec quelque chose en moins de temps en temps... Mais on espère que c'est faux.


CODE : « validation royale »

Mikhail est un chirurgien. Il a fait des études longues, équivalent à un bac +11 (six ans en tronc commun puis cinq ans en chirurgie générale). Son âge justifie son expérience. Il sait manier le scalpel et peut opérer presque chaque partie du corps. Il a pratiqué une seule fois une transplantation du cœur, opération réussie.

Sa santé mentale est actuellement stable, mais pourrait se dégrader lors de prochaines opérations. Il ne faut pas qu'il se dise qu'il a le droit de vie ou de mort sur ses patients. La tentation de s'acquérir des organes ou tout autre chose peut également dégrader sa santé mentale.




Dernière édition par Mikhail Pavlenko le Lun 30 Mai - 14:41, édité 22 fois
MEDECIN
avatar
MEDECIN
Messages : 50

Carnet de Santé
::
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Sep - 21:55
Re: Mikhail •• Embrace the darkness


 
Validation !

  Félicitations, tu viens de valider ta fiche !! Génial, pas vrai ? Tu vas pouvoir embêter tes collègues de chambre ! Mais avant de commencer un rp ou ce que tu veux, tu vas devoir encore, eh oui, régler quelques petits détails. Pour te simplifier la tâche, nous te donnons le lien juste en dessous ! Surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter le staff. ❤

Signer le réglement d'EOS www.
Fiche Ordonnance EOS (recommandée) www.
Demande de Rp ou de mission (facultatif) www.
Recensement de Pouvoir www.
Recensement d'Avatar www.


Bienvenue dans l'Asile Echoes Of Silence,
fais de ton aventure un rêve ou un cauchemar.
  Tes choix n'appartiennent qu'à toi.

 


_________________


Spoiler:
 
AILE B
avatar
AILE B
Messages : 201

Carnet de Santé
::
Voir le profil de l'utilisateur
Mikhail •• Embrace the darkness
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: